Laboratoire du 24 janvier 2024

Construire en terre, construire pour la terre

Frédéric Nunes

Frédéric Nunes

Saint Gobain

Pour cette nouvelle édition du laboratoire d’idées, nous avons eu l’occasion d’accueillir Frédéric Nunes de chez Opti+ par Saint-Gobain et Rafael Ramirez de chez POINT P. Passionnés par l’innovation dans le domaine de la construction, ils ont abordé le sujet de la projection de terre d’excavation stabilisée #Terlian commercialisée par #POINTP 

La projection de terre d’excavation stabilisée : une démarche qui nous remet les pieds sur terre.

Le contexte

Dans un contexte où une transition écologique est fondamentale pour la préservation de notre quotidien, beaucoup d’initiatives voient le jour. Des innovations fleurissent et les entreprises aujourd’hui savent qu’elles ont besoin de se réinventer pour continuer de fonctionner. 

Le secteur du BTP génère 23 % des émissions de gaz à effet de serre français. Nous avons encore du chemin à parcourir pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2050.

L'aspect réglementaire

Les avantages de la terre

Dans une logique de décarbonation de la construction, les équipes de Saint Gobain ont cherché à rendre accessible au plus grand nombre la construction en terre. Depuis 2020 la réglementation thermique en vigueur s’est durcie. Alors que la RT 2012 ne prenait en compte que les consommation d’énergie. Désormais la RE2020 prend également en compte la consommation d’énergie primaire non renouvelable et les émissions de carbone du bâtiment, y compris pendant sa construction.  

La nouvelle réglementation thermique prend également en compte le confort d’été des usagers. Le confort d’été c’est la capacité d’un bâtiment à maintenir une température agréable en été sans avoir à le climatiser.

Et pour cela… la terre est un précieux allier.  Les constructions en terre augmentent le déphasage thermique du bâtiment soit le temps nécessaire à la chaleur extérieure pour traverser le bâtiment et commencer à chauffer l’air intérieur. En pratique lors d’une canicule : une augmentation de température sera ressentie au bout de seulement 4 h dans un vieux bâtiment, contre 14 h dans un bâtiment constitué de murs en terre d’excavation stabilisée. La terre a aussi l’avantage de préserver la chaleur en hiver.

En été comme en hiver, une construction en terre permettra d’économiser le chauffage et la climatisation.

En pratique : de quoi est constitué un mur en terre d'excavation stabilisée ?

  • De terre d’excavation,
  • D’un liant minéral bas carbone,
  • D’eau,
  • De fibres biosourcées.

Ce mélange est ensuite projeté sur une structure en bois pour former le résultat final. Il est aussi possible de compacter cette terre d’excavation stabilisée pour en former des carreaux. Une méthodologie qui permet de prendre moins de place sur les chantiers.

Il est également ajouté une isolation en paille ou en laine de roche.

Auberge de Mellionec

Et dans le futur, à quoi ressemble le mur en terre ?

  • Saint-Gobain vise à utiliser la terre excavée lors de la réalisation des fondations pour la réalisation des murs. Il reste à régler la question de l’analyse des terres qui doit se faire en laboratoire.
  • Serait-il possible de recycler les murs en terre si on doit démolir la maison ?

    Plusieurs temps d’échanges ont permis aux participants du laboratoire d’Idées et aux intervenants d’échanger autour de ces questions.

Frédéric Nunes et Rafael Ramirez lors du laboratoire d'Idées
 
Pour tout complément d’information, vous pouvez contacter Frédéric Nunes de Saint Gobain et Rafael Ramirez de POINT P via LinkedIn.

On reste en contact ?

Pour être au courant des nouvelles éditions du laboratoire et des nouveaux projets qui l’entourent, vous pouvez cliquer juste ici.

Pour poser une question, proposer un sujet, un intervenant ou une activité, vous pouvez aussi  nous envoyer un mail à leslaboratoires@mouleagaufres.com, on se fera un plaisir de vous répondre.

A bientôt !

Partager :

Sur le même thème :